M’enregistrer    Connexion    Forum    Rechercher    FAQ



 Page 1 sur 5 [ 48 messages ] Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante



{ SO_SELECT }

Auteur Message
 Message Posté: Mer 8 Mai 2013 11:32 
Hors ligne
Frappeur incontrolé

Enregistré le: Mer 8 Mai 2013 10:27
Messages: 20
L'histoire commence au début de l'année 2013 :

L'idée sommeillait en moi sans doute depuis des années. Bien que n'ayant jamais été particulièrement doué à ce jeu de bar, j'avais toujours plaisir à jouer lorsque les occasions se présentaient.
D'ailleurs, si ce jeu "rustique" survit plutôt bien aujourd'hui malgré l'immense offre de jeux infiniment plus sophistiqués, c'est bien parce qu'il recèle des qualités inimitables : Son caractère convivial associé au fait que l'on puisse y jouer à 2 ou à 4 (dans une ère où les jeux individuels - devant un clavier et un écran - sont devenus légion).
Et puis, j'ai le souvenir (lorsque j'étais adolescent) du bonheur qu'ont eu mes voisins et amis de disposer d'un Bonzini B60 que leur avait offert leur père. D'ailleurs, il y a eu soudain beaucoup plus de copains à venir à la maison !
Du coup je me suis dit que le moment était peut-être venu de faire de même pour le plaisir de mon fiston... et pour moi aussi (je ne vais pas le nier) !

Alors j'ai commencé à me renseigner.
Sur le site de la société Bonzini tout d'abord ( http://www.bonzini.com ) puis très rapidement j'ai fréquenté les sites de petites annonces (Le Bon Coin)... Je passerai assez vite sur les annonces quotidiennes de Bonzini B60 quasi neufs à 300 €, arnaques africaines qui polluent les recherches avec toujours la même histoire "je suis en déplacement à l'étranger, veuillez verser la somme sur un compte Western Union, un livreur vous l'apportera".
A ma grande surprise, j'ai découvert au fil des semaines qu'il existe un véritable marché pour les babyfoot Bonzini : les offres sont nombreuses, souvent au-dessus du prix marché. Du coup, dès qu'un produit, pourvu qu'il soit dans un état correct, est proposé à un prix plus raisonnable, il ne reste pas plus d'une heure ! C'est assez amusant d'observer cela... Mais ça m'a valu quelques échecs, souvent à quelques minutes près !
Et c'est ainsi que le 23 février dernier, marché fut conclu pour un B60 dans un département voisin de celui où je réside.

Les photos ci-dessous révèlent un babyfoot qui a de toute évidence bien souffert par le passé.
Le propriétaire m'expliquera qu'il l'avait retrouvé abandonné dans une grange à même la terre battue.
Il l'avait restauré afin de le rendre de nouveau opérationnel.
J'ai alors été partant pour l'acquérir afin de "m'amuser" à le restaurer plus en profondeur. L'avantage que je voyais, c'est que je pourrai faire cela progressivement vu qu'il était déjà fonctionnel (donc pas de privation : parties endiablées en famille dès le premier jour).

J'ai pris la route le Dimanche 24 février de bonne heure... et de bonne humeur (je crois d'ailleurs ne pas avoir beaucoup dormi avec l'excitation... un vrai gosse !). Il gelait et il neigeait par endroits... mais ça roulait bien.
De retour à la maison une fois la transaction effectuée, ce fut la galère pour transporter l'objet tant convoité de la voiture à la maison : Une dizaine de mètres seulement mais quelques obstacles : Difficile à deux de déplacer ces 90 kg. Du coup, à bout de force, le "Bonzini" est resté dans la salle-à-manger au grand dam de madame ! Mon alibi en or (besoin de le rénover dans la salle avant de le monter dans la pièce prévue à cet effet) tiendra-t-il encore longtemps ? J'en doute... Il n'empêche qu'avec le babyfoot dans la salle, les soirées entre amis prennent une tournure encore plus conviviale et moi je peux le restaurer le soir, en famille. C'est infiniment mieux que de le restaurer tout seul au fond du garage par exemple.

Vue avant :
Image

Vue de dessus :
Image

Vue arrière :
Image

Vue intérieure : L'ensemble monnayeur/caisse n'est plus, et a été remplacé par un bout de fil électrique en guise de tirette :
Image

Le marquage "BONZINI" au fer rouge et les 4 clous de tapissier qui fixaient sans doute la plaque de l'exploitant :
Image

Après avoir revissé les pieds, nous avons, en famille, fait nos premières parties dessus. Les sensations reviennent très vite. Un moment bien sympathique.

Puis vint le moment de l'inspection sous toutes les coutures afin d'évaluer avec précision la rénovation qui m'attendait :

Le tapis a besoin d'un bon lavage, et les cendriers+buts ont besoin d'un bon polissage (complètement ternis, piqués par la corrosion, rayés en profondeur, griffés, ...) :
Image

Le tapis Gerflex est vraiment très fatigué et les irrégularités d'épaisseur de colle néoprène en-dessous font pas mal de petites cuvettes qui donnent des trajectoires à la balle (à petite vitesse) parfois surprenantes :
Image

Les deux ailiers bleus sont inversés :
Image

Les joueurs seront à repeindre, c'est évident. Les bagues d'arrêt des goals seront soit à remplacer soit à désoxyder (pour l'esthétique). Le but sera à redresser (léger affaissement au sommet) :
Image

Les barres sont sales mais ne sont pas rouillées (un gros travail de récupération de ces barre avait sans doute été accompli, dont les tiges intérieures qui devaient être bien oxydées) ; plusieurs joints (interfaces entre les plots élastomère et les ressorts) sont coupés ou manquants :
Image

La plupard des ensembles coussinets sont sacrément rouillés ; le tapis est lui aussi bien malade (il avait été décollé puis recollé sur un nouveau support en mélaminé) :
Image

Les rampes ont souffert ; le PVC n'était sans doute pas traité anti-ultraviolets à l'époque à en voir l'énorme décoloration (le rouge s'est transformé en un hideux rose fuschia terni). Les gros écrous des coussinets sont ultra ternis avec souvent de belles marques de pince-étau (ils devaient être bien grippés). Le gros travail de ponçage (pour retrouver le blanc du hêtre car j'imagine qu'il devait être noirci) a fait perdre un ou 2 millimètres d'épaisseur, si bien que les tirants étaient devenus trop longs, d'où ajout d'une rondelle supplémentaire devant l'écrou borgne :
Image

Les joueurs avaient déjà été repeints :
Image

Le goal de l'équipe bleue est d'un modèle différent. A noter que ce n'est pas un goal mais un joueur latéral (méplat sur son flanc droit pour être en appui contre le plot amortisseur en élastomère) :
Image

Des oiseaux ont niché à l'intérieur durant ses années d'abandon dans une grange : Des centaines de petites traces de griffes sur les adhésifs blancs qui coiffent les collecteurs de balles, ainsi que des traces de crottes (ronds blancs en bas de la photo) :
Image

Le fond qui était pourri a été refait à l'aide d'une plaque en aggloméré recouvert de mélaminé blanc. Ca fait propre, cependant la jonction à l'aide de vis à placoplâtre mériterait d'être améliorée :
Image

La traverse est déchirée en deux ; elle a été réparée à l'aide d'un tasseau et quelques vis. Des cales faites avec des morceaux d'aggloméré ont été collées pour soutenir le plan de jeu, mais ils sont en piteux état... et ils ne doivent pas servir à grand chose du fait qu'ils sont plus bas que les paires de cales centrales :
Image

L'intérieur est vraiment défraîchi, fatigué :
Image

Le plan de jeu (trop court de 12 mm de chaque côté), a perdu sa fonction basculante : les charnières (sans doute trop rouillées) ont été remplacées par des cales de bois vissées à même les traverses :
Image

L'état des charnières fait très peur (il y en a trois sur ce modèle) ; mais si je me résous à les remplacer, ce sera à mes risques et périls :
Image

Le système de fermeture à crémaillère, bien que très rouillé, avait été remis en état :
Image

La mécanique de recueil des balles est bien attaquée par l'oxydation aussi, et de manière générale la visserie est bien rouillée :
Image

Les vrillettes ont aimé le bois de hêtre à une époque :
Image

Les pieds étaient tellement pourris que le propriétaire les avait tout simplement... sciés (le babyfoot fait donc environ 5 cm de moins que sa hauteur d'origine... ce qui s'avère très bien car ainsi sa hauteur représente un excellent compromis pour petits ET grands) :
Image

En conclusion, on voit que ce babyfoot "revient de loin" (de nombreux stigmates en disent long sur ce que devait être son état à l'issue de sa période d'abandon) et je salue le travail de sauvetage fait par son précédent propriétaire. Ceci me motive d'autant plus pour reprendre le flambeau de la rénovation afin de lui redonner la superbe qu'il mérite. Tout comme il ne se fait pas d'abandonner un chien, cela ne se fait pas non plus d'abandonner un "BONZINI". lol.



LA RENOVATION :

Après cette expertise de l'objet en question, je me suis empressé de rechercher son numéro de série, que j'ai fini par trouver... estampillé sur le bois, sous un cendrier :
Image
J'ai envoyé par e-mail ce n° à la société Bonzini, et dès le lendemain je recevais la réponse : Année de fabrication 1976 (l'année de la sécheresse pour ceux qui se souviennent).

J'ai d'autre part pris contact avec une personne sur Rouen qui va me revendre un ensemble caisse/monnayeur. De toute façon c'est juste "histoire de" car il fonctionne parfaitement ainsi ; j'ai installé une jolie petite plaque en aluminium et confectionné une tirette à l'aide de rayons de vélo, c'est nickel :
Image

Histoire d'y aller crescendo, je me suis d'abord attaqué au renouvellement de la visserie :
- Ecrous borgnes neufs pour les tirants
- visserie intérieure neuve (plusieurs heures nécessaires pour déloger celles qui étaient complètement grippées par la rouille)
- vis de fixation des joueurs neuves (j'en ai trouvé en inox du plus bel effet)
- désoxydation des rondelles de tirants et de pieds (en attendant de les remplacer par des neuves lorsque l'occasion se présentera)

Les deux tirants étaient rouillés. J'ai découvert une technique très maligne ici : restauration-bonzini-b60-n-57072-t93.html
Le principe consiste à fixer sur l'établi (dans l'étau) une perceuse et y serrer la tige que l'on veut traiter. La faire tourner ; ne reste alors qu'à déplacer tout le long le papier-de-verre que l'on matient à l'aide de deux doigts (port des gants conseillé bien-sûr). Trop facile !
Image

Après cette opération, je les ai raccourcis de quelques millimètres après avoir prolongé leur filetage à l'aide d'une filière diam. 8 mm (j'avais expliqué précédemment que les tirants étaient un peu trop longs suite au ponçage des flancs que le propriétaire précédent avait effectué lors de sa remise en état).

Barres de joueurs :
Pour cacher la misère, puisque j'avais un feutre à peinture noire sous la main, j'ai repeint toutes les têtes. Eh bien figurez-vous que rien que ça, ça y fait beaucoup point de vue esthétique.
J'ai revissé à leur place les deux attaquants bleus qui étaient inversés, puis je me suis attaqué au nettoyage des coussinets et aussi au remplacement des feutrines dans chaque ressort interne. J'en ai profité pour remplacer l'huile par de l'huile de vaseline (c'est la préconisation du fabricant).
Un collègue m'a confectionné des rondelles élastomère à l'aide d'un emporte-pièce de ce type :
Image

Un énorme travail a été le polissage des cendriers et sortie de balle :
Je me suis initié à la technique du polissage : passage au papier-de-verre (et à l'eau) selon un processus itératif, en commençant par un gros grain : 80 puis 120 puis 320 puis 600 puis 1200 puis 4000 !
Image

Image

Compter 1 heure de travail (huile de coude) par grain et par élément à polir.
Le résultat est là au final. On n'est pas à un effet miroir, mais on n'en est pas loin. La différence est tout de même impressionnante :
Image

Image

Image

L'effet miroir est venu après grâce à l'achat de pâte à polir Meguiar's NXT :
Image

Du coup, je me suis empressé d'utiliser ce produit sur d'autres pièces :
Avant (poli jusqu'au grain 4000) :
Image

Après (avec le "Belgom Alu façon Meguiar's") :
Image

Image

Autre démonstration avec les écrous de coussinets :
Image

Remarque : La technique du polissage semble pouvoir s'appliquer sur tout :
J'avais observé que mes rampes décolorées ne l'étaient pas à coeur (à environ 1 mm de profondeur). J'ai donc essayé la technique de polissage sur une petite portion. Bingo ! Le résultat est là ! Le rouge d'origine est retrouvé ! Là encore, je n'en ai pas cru mes yeux :
Image

Ensuite, la plaque de fond :
Je l'ai retaillée afin qu'elle s'ajuste avec les plaques de fond latérales, et ai fait une jonction bien propre avec des seuils de porte en inox :
Image
J'ai également refait une plaque de fond pour la sortie de balles (à l'aide d'un fond d'encadrement).

Autre gros travail : Refabrication à l'identique de la traverse qui était déchirée en deux :
Scie circulaire, perceuse et scie sauteuse obligatoires !
A l'issue d'un grand nombre d'heures, le challenge est réussi :
Image

Pendant cette opération, voilà comment était le babyfoot :
Image

Description d'une autre grosse opération : La réfection du plateau de jeu :
Le tapis d'origine était collé à la néoprène sur la plaque intermédiaire de 3 mm, elle-même collée sur la base en aggloméré de 12 mm d'épaisseur. Seule cette dernière fut récupérable (après des heures de démontage/décollage) ; mais fallait-il encore que je la rallonge de 12 mm de chaque côté. J'ai confectionné deux tasseaux fixés à l'aide de vis :
Image

Ensuite, installation du plateau sur charnières :
Image

Nettoyage et remise en fonction des loquets :
Image

Youpi ! la fonction basculante (et verrouillable) du plateau de jeu est opérationnelle :
Image

Maintenant il faut revisser les coins relevés en plastique : Je me suis aperçu en les démontant qu'ils étaient montés à l'envers (la pente la plus raide était le long des buts).
En les remontant (correctement), je me suis de plus aperçu que j'en avais 3 d'un type et 1 de l'autre (au lieu de 2 et 2). J'ai donc joué du cutter (et de l'agrafeuse) pour en transformer un avec les pentes dans le bon sens (celui en haut à gauche de la photo) :
Image
... D'ailleurs en parlant de cutter, j'ai procédé aussi à la rénovation des collecteurs de balles en plastique bleus, qui étaient cassés sour les hideux adhésifs blancs : Après deux soirées à ôter ces adhésifs, en confectionnant des petites pièces en plastique destinées à combler les manques (j'ai ensuite apposé de l'adhésif bleu (coup de bol, c'est exactement la même couleur), je me suis profondément entaillé la base du pouce gauche, ce qui m'a valu un aller-retour aux urgences sous la neige et le verglas et 3 points de suture !

Pour en revenir au plateau de jeu, la dernière étape fut l'apposition d'un tapis Gerflex de chez Gerflor, tout neuf, modèle Mipolam Troplan 100, couleur "Dark Green". J'ai d'abord fixé le panneau souple 3 mm sur la base agglo à l'aide d'une dizaine de petites vis judicieusement réparties (car les agrafes ne tenaient pas). Quant au tapis, je l'ai fixé à l'aide d'adhésif double face. La maintenance (on ne sait jamais) n'en sera que plus aisée.
Il a fallu aussi que j'arase un peu le dessous du plateau sous le but de l'équipe bleue car avec le repli du tapis sous le but (c'est comme ça qu'il faut procéder), les balles se coinçaient.

Désormais, finis les faux-rebonds, la jouabilité est irréprochable, un vrai régal. Comme neuf quoi !
J'en ai profité pour ajuster la distance entre les pieds des joueurs et le sol qui doit être de 8 mm (lorsque j'avais pris possession du babyfoot, cette hauteur variait d'un endroit à l'autre du terrain avec certaines zones à seulement 3 ou 4 mm, ce qui n'était pas top).

Voilà l'état de restauration après 8 semaines :
Image
Les gros écrous de coussinets ne sont pas encore polis (mais ça ne saurait tarder).
J'ai ôté les vis qui avaient été ajoutées en guise de tirants au travers des flancs, car je me suis rendu compte qu'elles ne servaient à rien (les tasseaux agrafés et collés à l'intérieur tiennent bien). Je décide de laisser la caisse en l'état, avec les quelques trous de vis et le vernis légèrement teinté qu'avait appliqué le précédent propriétaire (pour info, d'origine, c'est un vernis polyuréthane incolore... qui jaunit avec le temps).

Ah oui, afin de personnaliser cette restauration, j'ai mis les motifs du tapis Gerflex dans la direction transversale (traditionnellement les "tâches" sont dans le sens longitudinal). Mais la structure de ce revêtement étant uniforme, cela ne change en rien le comportement :
Image

A ce stade, je considère avoir complètement terminé la rénovation intérieure :

Une petite photo de l'intérieur "vide" :
Image
C'est beaucoup plus lumineux qu'avant.

Et maintenant une petite photo de l'intérieur "complet" (hormis monnayeur/caisse bien-sûr) :
Image

Zoom sur le distributeur de balles :
Image
Les métaux qui étaient bien corrodés ont repris un certain éclat, au moins aux endroits les plus visibles.

Afin de pousser plus loin cette rénovation, expérience inédite pour moi : le décapage par électrolyse !
Ma source d'inspiration : http://militaria.collector.free.fr/Rest ... ration.htm
Autant vous le dire tout de suite, j'ai été immédiatement conquis, l'effet évoluant à vue d'oeil. Je suis désormais fan de la méthode ! Autrement dit : "l'essayer c'est l'adopter" !

Je suis donc allé, dans la maison, à la recherche du matériel et des ingrédients :
- Un récipient en plastique (j'ai découpé un bidon vide)
- Un morceau d'acier galvanisé (il faut normalement une plaque en inox, mais je me suis dit que faute de grives on mange des merles)
- Une alimentation 12 Vcc / 3 A
- Du fil électrique
- Une pince, un cutter (aïe non pas ça, rien que le mot me glace le sang)
- Un ampèremètre (ça c'est pour ma curiosité)
- De la lessive St Marc (il faut normalement des cristaux de soude, mais je me suis dit que faute de grives on mange des merles)
- De l'eau du robinet (il faut normalement de l'eau distillée, mais je me suis dit que faute de grives on mange des merles)

J'ai donc fait mon petit montage :
Image

J'ai pris une vis intégralement rouillée pour faire un premier essai :
J'ai versé un peu de lessive St Marc afin d'augmenter la conductivité de l'électrolyte ainsi constitué, dès le début ça bullait (dégagement d'hydrogène si j'ai bien suivi la leçon) :
Image

Au bout de quelques minutes, la transformation était déjà énorme :
Image

En en rajoutant, sa s'active de plus belle :
Image

Voilà le résultat au bout de 20 minutes : Toute la rouille rouge a disparu, ne reste que des traces de corrosion noire. Je cesse là l'expérience considérant que l'essai était concluant.
Image

J'ai ensuite essayé de mettre une rondelle, mais là, résultat non concluant. Elle est ressortie assez noircie. J'ai compris que c'est à cause du revêtement chromé (ou quelque chose dans le genre). Il faut dire que j'ai essayé d'ajouter du sel : Je suis monté à 1 ampère, ça dépotait sec, mais l'électrolyte, ainsi que l'anode se sont pollué à vitesse grand V.

J'ai donc décidé de revenir à quelque chose de plus raisonnable : Eau du robinet uniquement ! J'ai essayé sur un écrou de pied, complètement rouillé. Eh bien quelle ne fut pas ma satisfaction en constatant que ça fonctionnait du tonnerre :
Image

Voilà l'évolution au bout de 30 minutes (et un petit rinçage et nettoyage à l'aide du grattoir d'une éponge) :
Image
NB : A l'eau du robinet seul, l'intensité est de l'ordre de 25 mA (contre 20 fois plus dans mes expériences ci-dessus).

Au final, après 1 heure et un dernier nettoyage/rinçage à l'éponge, voici le résultat :
Image

Pour la bonne forme, un petit coup de ma fameuse pâte à polir magique afin d'avoir l'effet miroir, et voilà (j'ai pris sur la photo le second écrou afin que vous puissiez juger par vous-mêmes) :
Image

Voici le résultat obtenu sur une vis en associant électrolyse (20 minutes à l'eau) + coups de marteau pour repousser la matière à sa place au niveau des cruciformes qui étaient bien usés à force d'avoir servi durant ces 37 années) + polissage 600, 1200, 4000 + pâte à polir Meguiar's NXT :
Image

Voici en images le traitement fait hier sur le coussinet qui était le plus "malade" de la série (électrolyse, et cette fois-ci avec une anode en inox pur et dur + nettoyage/polissage):

Avant :
Image

Après :
Image
On ne voit pas le tas de rouille à l'intérieur, mais j'ai bel et bien traité les composants à part (ressort et coussinet) et dans leur intégralité.

Cette dernière semaine, encore un bon paquet d'heures à désoxyder/faire briller :
- barres intérieures (polissage 1200 puis 4000, puis finition à la pâte à polir)... merci la perceuse à vitesse variable en guise de tour ;
- barres extérieures à l'aide d'un écouvillon pour canons de fusils diam. 12 mm (je me suis acheté ça et c'est parfaitement adapté : http://www.flipjuke.fr/redactor/2/53200/19.JPG) ;
- vis ;
- tôles en inox au fond des buts ;
avec aussi :
- électrolyse/polissage des coussinets complets
- remplacement des goupilles mécanindus ;
- lubrification des barres et ressort intérieur à l'huile de vaseline ;
- finition des gros écrous de coussinets à la pâte à polir.

Le résultat est plutôt pas mal : ça brille franchement plus qu'avant (même si ça ne se voit pas énormément sur la photo) :
Image
NB : On peut voir que je me suis attaqué au polissage de la première rampe (le rouge commence à pointer son nez).

Et je me rends compte aujourd'hui que j'éprouve BEAUCOUP plus de plaisir à jouer sur ce babyfoot que j'ai restauré, amélioré, bichonné (et qui a une histoire), contrairement à si j'avais acheté un babyfoot "nickel", donc standard, fade et sans âme.

Ce qu'il me reste à faire pour compléter cette rénovation :
Court terme :
- polissage des rampes PVC afin qu'elles retrouvent leur couleur rouge d'origine ;
- acheter des vis de poignées (pas à gauche) car il n'y en a plus aucune, les poignées sont en attendant vissées "en force" (pas très bon pour les filetages) ;
- acheter un monnayeur (en francs) et une caisse, installer l'ensemble ;
- repeindre les joueurs.
Long terme :
- reponcer et revernir le babyfoot en essayant d'atténuer les tâches d'huile ou de rouille incrustées dans le bois ;
- réhausser les pieds de 4 cm afin de redonner au babyfoot sa hauteur d'origine, selon cette technique : visser à l'aide de deux tire-fonds un morceau de hêtre sous chaque pied, puis le tailler à la forme voulue (prolongement des pieds) à l'aide d'une scie circulaire. Poncer puis repeindre en noir l'ensemble... Mais je vais attendre que les enfants aient grandi.

Voilà, j'ai jugé utile de partager ici cette modeste expérience dans l'espoir qu'elle puisse être utile à d'autres novices.
Longue vie à votre forum !

Hurty http://forum.audiaddicted.fr


Modifié en dernier par Hurty le Dim 17 Avr 2016 21:36, modifié 5 fois.

Haut 
Partager sur Facebook Facebook Partager sur Twitter Twitter
 Message Posté: Mer 8 Mai 2013 14:44 
Hors ligne
Butteur Pro
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Dim 8 Jan 2012 17:28
Messages: 3642
Localisation: Lyon . Au club de Villeurbanne RSFT
Bonjour et Bienvenue sur ce Forum.

Merci Hurty . C'est magnifique . J'en ai les larmes aux yeux .

_________________
...N'ACHETEZ PAS LES BABY-FOOT CHINOIS...


Haut 
 Message Posté: Mer 8 Mai 2013 18:16 
Hors ligne
Shooter
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lun 10 Déc 2012 21:15
Messages: 161
Localisation: Belgique
salut Hurty

sois le bienvenu sur le forum et belle renov 8-)

juste par curiosité, combien as-tu payé ton gerflex chez Gerflor?


Haut 
 Message Posté: Mer 8 Mai 2013 20:46 
Hors ligne
Frappeur incontrolé
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Sam 27 Avr 2013 19:26
Messages: 19
Localisation: Saint-Malo
Salut et bienvenu ...

'Taing, de reportage sur la retape de ton Baby.
T'es un as de la bricole et de la photo :eek:
Tu fais très fort pour ton 1er post ;)

Par contre, l'utilisation de l’électrolyse, dégage, comme tu le dis de l'hydrogène, gaz fortement explosif...
A effectuer en endroit très ventilé, sans fumer ou sources incandescentes et électrique(comme un appareil photo ou un portable etc ...)
Mais cela reste un super procédé de nettoyage 8-)

Yves.


Haut 
 Message Posté: Mer 8 Mai 2013 23:48 
Hors ligne
Frappeur light

Enregistré le: Ven 3 Mai 2013 16:16
Messages: 55
Localisation: près de mon B90 Club
Bonjour,
Superbe "reportage"! Incroyable cette rénovation!


Haut 
 Message Posté: Jeu 9 Mai 2013 01:52 
Hors ligne
Butteur Pro

Enregistré le: Sam 9 Mar 2013 21:28
Messages: 219
Salut et bienvenu sur le forum . Tu as vraiment fait du bon boulot . Par contre tes rampes en plastique rouge vu qu'elles sont cassées aux extrémités je les remplacerais ... Tu en trouves pour 40€ les deux .

Tu nous prendra aussi la rénovation de la caisse ?

++

Raph


Haut 
 Message Posté: Jeu 9 Mai 2013 17:44 
Hors ligne
Butteur Pro
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lun 11 Mar 2013 09:13
Messages: 335
Localisation: Rouen
salut Hurty superbe rénovation tout en détail en veux-tu en voilà j'adore.
C'est une belle histoire de redons à la vie presque un roman photo ^^
Il y a un truc qui me turlupine dans ton histoire sur ta rénovation de coussinet par électrolyte que moi je pense être plutôt des paliers, les coussinets étant en nylon ????
Voila c était une petite remarque qui n'est peut être pas bonne .
Sinon des réno comme ça j'en redemande .

_________________
Petiot Powaaa

identifiez-vous sur la carte http://www.babyfoot-fr.com/forum/carte-de-france-des-joueurs-baby-foot-localisez-vous-t1650.html
cela peut-être sympa de joué entre voisins !


Haut 
 Message Posté: Jeu 9 Mai 2013 21:25 
Hors ligne
Butteur Pro
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Dim 8 Jan 2012 17:28
Messages: 3642
Localisation: Lyon . Au club de Villeurbanne RSFT
Un palier complet comprend :

- Une bague en nylon ou Téflon, qu'on appelle souvent " coussinet ", à l'intérieur ( au coeur )
- Un gros écrou . Pour bloquer le tout.
- Une rondelle en fibre ( en général ) Pour éviter d'abîmer le bois lors du serrage de l'écrou.
- Un gros ressort . Pour amortir les chocs des joueurs ( Il existe des paliers sans ressorts )

Le terme diffère selon la marque.
Chez Petiot, on dit bien " Palier Complet " , comme chez René Pierre.
Le terme utilisé chez Sulpie est : " moyeu " et " moyeu complet " ( qui contient le coussinet ).
Chez Bonzini , ils disent " Coussinet complet ".

Image

_________________
...N'ACHETEZ PAS LES BABY-FOOT CHINOIS...


Haut 
 Message Posté: Ven 10 Mai 2013 03:23 
Hors ligne
Butteur Pro
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lun 11 Mar 2013 09:13
Messages: 335
Localisation: Rouen
Merci pour l'info alex

_________________
Petiot Powaaa

identifiez-vous sur la carte http://www.babyfoot-fr.com/forum/carte-de-france-des-joueurs-baby-foot-localisez-vous-t1650.html
cela peut-être sympa de joué entre voisins !


Haut 
 Message Posté: Lun 13 Mai 2013 20:43 
Hors ligne
Frappeur incontrolé

Enregistré le: Mer 8 Mai 2013 10:27
Messages: 20
Bonsoir et merci à tous.

@ Alex de loin : Tes larmes ont séché et j'en suis ravi

@ Chrislo : Ce modèle Gerflex fait partie de la gamme professionnelle et ne peut donc être vendu au grand public. C'est donc par un arrangement personnel que j'ai pu me procurer ce morceau dont j'avais besoin

@ Yves35 : Merci pour la mise en garde sur le dégagement de H2 lors de l'électrolyse et le risque d'implosion associé. Pour limiter ce danger, j'ai travaillé (dans un petit récipient) sur de petites pièces.

@ theo30 : "Incroyable" peut-être pas quand même ; ton compliment me flatte

@ Vulcano : Je prends bonne note de ton conseil sur les rampes ; tu n'as pas tort en effet.
Ok pour communiquer sur la rénovation de la caisse, mais je prévois cela dans plusieurs mois seulement...

@kmikz76 : Merci


Haut 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
 
 Page 1 sur 5 [ 48 messages ] Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante




Index du forum » RESTAURATION ET ENTRETIEN » COMMENT RESTAURER UN BABY FOOT


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

 
 

 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Traduit par phpBB-fr.com
phpBB SEO
www.4x4us.net - 4x4 americains - Forum de passionnes de 4x4 americains Ced - 2013 - forum 4x4 americains - forum hummer - forum dodge - forum gm tahoe suburban - accessoires 4x4 americains hummer tahoe
Powered by Ced © 2013 www.4x4us.net - Forum bulldog anglais - http://bullanglais.net http://www.bullanglais.net/index.html
Forum Malinois - Communaut berger belge malinois - comportement et education Malinois - http://http://forum-malinois.net